Accéder au contenu principal

Le DPS et ses règles absurdes

Du 16 au 21 octobre 2016 aura lieu le DPS, rassemblement de la division de planétologie de l'association astronomique américaine, à Pasadena en Californie. C'est un gros congrès de planétologie aux États-Unis. Son pendant européen existe : c'est le congrès européen de planétologie (EPSC). Les deux congrès ayant lieu sur deux continents, les Européens sont en général plus enclis à aller à l'EPSC qu'au DPS. La réciproque étant aussi vraie.
Pour permettre de faire se rencontrer les deux communautés, des congrès joints sont organisés tous les cinq ans, en alternance de continents. Et cette année, le congrès est commun, ce sera donc un DPS-EPSC.

Ma recherche en 300 secondes ?


Le hic du congrès commun, c'est qu'il brasse pas mal de gens. Ajouté à cela un style DPS qui est déjà plus dense, et on se retrouve avec dix minutes tout compris.
C'est à dire deux minutes pour changer d'orateur, trois minutes pour les questions et cinq minutes pour la présentation en elle-même. Et le site de recommander d'utiliser trois diapositives !

Je suis partisan des présentations concises et allégées, mais là c'est pousser un peu loin. Ce genre de conférence rassemble des millers de scientifiques avec des tas de sessions parallèles. Il est de fait inévitable que certaines personnes vont venir assister à une présentation sans être pour autant spécialiste du sous-domaine concerné. Dans mon cas, je suis généralement obligé de faire des rappels de polarimétrie, parce que mine de rien, c'est pas évident pour tout le monde, y compris pour des planétologues. Ne serait-ce que pour introduire quelques quantités et conventions, il me faut quelques dizaines de secondes.

Je pense franchement qu'en cinq minutes, si on veut présenter efficacement ses résultats on est contraint de faire des sacrifices soit sur l'accessibilité de la présentation aux non-spécialistes, soit de ne pas pouvoir aller suffisamment dans les détails et se contenter de faire une bande-annonce d'un article.

Il s'agit tout de même d'une conférence scientifique, je veux qu'on voie mes travaux et partager mes résultats. L'objectif n'est pas le même qu'un concours ma thèse en 180s !

Je vois aussi un autre souci avec un format si court : c'est qu'il va pousser des gens à faire du par cœur (pour être sûr de tenir le temps). Or l'intérêt d'une bonne présentation (selon moi) est qu'elle doit sembler naturelle et fluide. Répéter avant oui, mais réciter un texte, bof.

Du coup, comme j'aime avoir le temps de présenter et de discuter et de répondre aux questions des collègues, j'ai demandé un poster. Je serai moins visible, mais ce sera plus efficace et plaisant.

Ceci étant, il est possible de faire une bonne présentation en cinq minutes, mais je ne suis pas certain que toutes les présentations seront bonnes… Je vous dirai si j'ai eu tort quand j'irai.

GTFA sors de là !


Mais ma surprise ne s'arrête pas là. Lors de la soumission d'une présentation, il est demandé si l'on accepte d'être enregistré et/ou de partager son support de présentation. En soi, ok, mais les conditions à accepter me rappellent fortement celles qu'on peut trouver chez Apple, Facebook et al. Les emphases sont ajoutées par moi.

The American Astronomical Society (the Society ) desires to record, broadcast and otherwise disseminate the presentations, talks and discussions at its meetings to further its mission to enhance and share humanity s understanding of the universe. Therefore, the Society requests and I, the undersigned, agree to give the Society and its successors and assigns, the non-exclusive and irrevocable right to

1. use information concerning me, including my name, biographical information, photographic, audio and video depiction or other representation, my likeness, and any statements, remarks, information, depictions, or works provided by me at a Society sponsored meeting, (collectively my Profile ), in whole or in part, individually or in conjunction with other content, and

2. use, re-use, reproduce, broadcast, publish, edit any materials or works including or employing my Profile, by any means electronic or otherwise, including audio or audio-video works that the Society may create for educational purposes or otherwise to further its mission, (collectively the Materials ) or to prepare derivative works therefrom,

for any purpose consistent with its mission. I am granting the Society these rights without any limitation as to time, territory or medium. I waive any right that I might have to inspect or approve the Materials or any derivative works, advertising copy or other content that uses the Materials, derivative works, or my Profile. I understand that the Society will not provide me with or return any of the Materials or other information or content that I provide.

I am over 18 years old and have the legal right to grant these rights to the Society. I represent that no other person s or entity s consent is necessary for the Society to use my Profile and that the Society may use my Profile without violating the rights of someone else or the law. I agree to indemnify and save harmless the Society, its officers, directors, employees and agents against any and all claims arising out of or resulting from the Society s use of my Profile as permitted herein.

I acknowledge and agree that the Society has the sole and exclusive right to any works that it creates using the Materials or my Profile. I understand that the Society has no obligation to use the Materials or my Profile and that I will not receive any further compensation or consideration for their use.

This agreement is governed by the laws of the District of Columbia and I consent to the jurisdiction of its courts for any disputes arising under this agreement.

Crédit : Imamon, CC BY

Et bien pour moi, c'est non. Du coup, j'ai coché la case indiquant mon refus d'être filmé. Mhh, je sens qu'on va bien se marrer à Pasadena…

Je vous tiendrai au courant de comment ça se passe !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Scienca vojaĝo en Danujo

Dum la monato de Junio 2017, mi estis en Danujo por viziti Kopenhagon.

La urbo estas tre agrabla (ĉefe por biciklistoj) kun varma etoso kaj belegaj lokoj : mi ege rekomendas ĝin. Atentu tamen ke la prezoj estas pli altaj ol tiuj en Francujo aŭ Nederlando.

Kvankam mi estis tie por turismo, mi restas sciencisto kaj mi ne povis rezisti viziti sciencajn lokojn en la urbo kaj objektojn en muzeojn. Ekzemple, kiam estas vizitebla observejo en la urbo kiun vi vizitas, mi provas iri.

En la centro de Kopenhago troviĝas malnova turo (la Ronda Turo) supre de kiu estas observejo kiu estas ankoraŭ uzata per neprofesiaj observantoj. Kelkaj metroj fore, mi hazarde trovis domon kie loĝis Ole Rømer.
Rømer (1644-1710) estis dana astronomo kiu estas fama por sia studado de la rapido de la lumo kaj ties mezuro.






Rømer ankaŭ laboris en la Pariza observejo kaj elpensis "planedilon" (maŝino por vidi kaj kalkuli la poziciojn de la planedoj ĉirkaŭ la Suno, oni kelkfoje diras ankaŭ planetario) kiu…

Venus Conference 2016, le débrief.

Ainsi donc la conférence internationale sur Vénus (dont j'ai parlé dans mon billet précédent) est finie !

Ce fut une conférence très intéressante d'un point de vue scientifique avec de nombreuses discussions utiles pour la suite. J'ai particulièrement apprécié les sessions consacrées à la géologie qui m'ont permis de me tenir un peu au courant de ce que se fait dans ce domaine et de mieux comprendre certaines choses.

Une des premières présentations a ainsi évoqué le volcanisme. L. Wilson expliquait ainsi que compte tenu des conditions vénusiennes, il était peu probable que le volcanisme y soit de type explosif, donc peu de chances de coulées pyroclastiques (on en trouve peu dans les cartes Magellan). Ceci n'est pas anodin lorsqu'il s'agit de chercher des preuves de volcanisme actuel !

Autre petit détail intéressant : Richard Ghail a montré des images bien connues des sondes Venera à la surface de Vénus. Mais ce que je ne savais pas, c'est que ces images…

Plotting a data set with two different units in Matplotlib

In my thesis, I handle polarimetric observations of Venus with Venus Express. Because of the north polar elliptical orbit of the spacecraft, when observing in nadir there is a link between the phase angle and the latitude of observation1. Though, this is not always easy to understand so I found the need to plot my polarimetric measurements as a function of phase angle, but also as a function of latitude. I was thinking of plotting the phase angle on the bottom x-axis, and the latitude on the top x-axis. Can we do that in Python/Matplotlib? 
Of course you can!
Matplotlib has brilliant functions called twinx and twiny that take an axis object and duplicate it keeping the same x or y axis that the original. Therefore only the x/y axis is editable as the other is ruled by the original axes.
This can be used to plot two independent curves with different y-axis, but also to plot one value with two units (e.g. Celsius degrees and Farenheit degrees). In the latter case, the relation is known…